La robe de ma mère

Année de création

2008

À partir de 6 ans

L’histoire

Deux hommes se retrouvent sur une plage. Il fait beau, il fait chaud, le soleil est à son plus haut et chacun est là, car il a rendez-vous avec une femme qui… n’arrive pas. Dans cette attente imprévue, un dialogue se tisse entre eux pour passer le temps. Mais voilà que, doucement, les banalités du quotidien cèdent le pas à de mystérieuses connivences. Alors que les politesses d’usage se transforment en boutades, les silences gênés en sourires complices et les poignées de mains en jeux d’enfants, on découvre que les deux hommes ne sont peut-être pas aussi étrangers qu’on aurait pu le croire au départ…

Porté par une langue rythmée et économe, ce dialogue, que ponctue la présence d’une chanteuse, se déploie pour nous tout en finesse, par petites touches sensibles et évocatrices. Avec simplicité et humour, l’auteur Serge Marois convoque sur scène deux frères unis par le souvenir aérien d’une mère dont la robe, en apparence intemporelle, se modifie au gré des âges comme au gré des saisons. À travers les jeux et les petits rituels de l’enfance, Émile et Gaston nous invitent à remonter avec eux le fil de l’histoire de leur mère. Dans cette quête de mémoire, à mi-chemin entre réalité et fantasme, ils finiront par nous dévoiler leur lien premier, tissé à même le ventre maternel, soit celui de leur gémellité.

Dans ce texte tendre et lumineux, l’auteur défait avec ingéniosité le ballet de faux-semblants du monde des grands, pour mettre à nu et en pleine lumière la part d’enfance toujours vive en chacun de nous.

Texte : SERGE MAROIS
Mise en scène : SYLVIANE FORTUNY
Distribution : DENIS LAVALOU ou MAXIME DESJARDINS, MARCEL POMERLO ou SIMON BOULERICE et CLAUDINE LEDOUX
Scénographie : PAUL LIVERNOIS et SYLVIANE FORTUNY
Conception musicale : PIERRE LABBÉ
Éclairages : VIOLAINE BURGARD
Costumes : GEORGES LÉVESQUE
Régie : MARTIN BOISJOLY
Direction de production : JEAN-FRANÇOIS LANDRY
Crédits photos du spectacle : FRANÇOIS GÉLINAS
Crédits image et signature : MJ CHAGNON DESIGN