VERS DEMAIN

 

 » Il faut du temps, beaucoup de temps, pour trouver les bons mots… et les bons silences « 

Suzanne Lebeau, Trois petites sœurs

 

Hier

Cette réplique, qui devait être prononcée sur notre scène par le personnage d’Alice en avril dernier, n’a pas pu rencontrer nos publics scolaires et familiaux. Mêmes rendez-vous manqués avec les marionnettes des Saisons du poulain, les interprètes colorés d’À travers mes yeux et les jeunes passionnés de nos deux chères P’tites troupes. Les personnages d’Edgar Paillettes, et le trio loufoque d’À Table, Yuri, Amélia et Vanessa ont aussi été précipités en confinement, privant des milliers spectateurs d’aller à leur rencontre.

Cette réplique restée muette résonne toutefois fortement pour l’équipe de L’Arrière Scène. Le traumatisme que nous avons collectivement vécu au cours des derniers mois et l’apprivoisement de nos nouveaux imaginaires sont encore trop frais pour arriver à en mesurer pleinement les impacts et malgré l’urgence de se revoir, il faudra ralentir pour bien faire les choses et trouver les bons élans.

 

Aujourd’hui

Redoublant d’ardeur depuis mars, L’Arrière Scène travaille d’arrache-pied à amortir les pertes financières liées aux annulations qui affectent surtout les artistes et travailleurs culturels. Nous sommes heureux d’annoncer que nous pourrons verser des cachets aux compagnies dont les représentations ont été annulées, en plus d’honorer les contrats de nos artistes et régisseurs en tournée, et ce, grâce à la générosité des diffuseurs qui devaient nous accueillir.

Nous sommes aussi impatients que vous de savoir quelle forme prendra la saison 2020-2021. Pour l’instant nous espérons pouvoir préciser notre offre culturelle adaptée aux normes sanitaires imposées par la Santé publique dès l’automne prochain. Cependant, une chose reste essentielle pour bien faire les choses : du temps. Du temps pour absorber les consignes, réfléchir aux projets à mettre en place, les réaliser puis les partager.

 

Demain

La majorité de nos spectateurs nous viennent du milieu scolaire. À la rentrée, les élèves et les enseignants auront aussi à s’adapter aux nouvelles mesures. Par contre, nous restons convaincus que le contact avec les arts vivants sera essentiel pour se reconnecter par l’empathie, l’imaginaire, le rêve, la collectivité et tant d’autres bénéfices d’une fréquentation assidue des arts vivants. À travers tout ça, nous pensons beaucoup aux professeur.e.s qui doivent rester flexibles devant la complexité de la situation.

Nous avons hâte de proposer à nos publics familiaux et scolaires ces microévasions et appels d’air que représentent les sorties au théâtre. En attendant plus de précisions sur la façon de se rencontrer la saison prochaine, nous vous laissons avec le visuel de saison qui aurait dû être dévoilée en avril dernier. À l’image de ces créatures colorées d’apparence saugrenue, nous gardons l’esprit ludique et ouvert.

 

En gardant un grand espoir de se revoir la saison prochaine, nous vous souhaitons un bon été !

 

L’équipe de L’AS