Critique du spectacle Le merveilleux voyage de Réal de Montréal

Critique du spectacle Le merveilleux voyage de Réal de Montréal

Critique rédigée par Anabel Lestage

La dernière pièce que nous sommes allés voir au théâtre fut très appréciée du public. Elle était inspirée du merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède. Son auteure avait pour mission d’instruire son public scolaire sur la géographie de la Suède. Rébecca Déraspe, l’auteure du spectacle Le merveilleux voyage de Réal à Montréal en a fait de même, mais avec le Québec.

L’histoire de Réal de Montréal est celle d’un jeune garçon qui, une nuit, se fait transformer en petit homme par un lutin nommé Jacob de Repentigny et de son long voyage à travers le Québec. Au tout début, Réal va rencontrer une jeune mouette qui rêve de s’envoler avec les bernaches. Réal de Montréal et la mouette se joignent finalement à eux et de nombreuses péripéties surviennent.

Ce fut un récit captivant pour les enfants, qui rêvaient eux aussi de voyager sur le dos d’oiseaux. De plus, les rencontres de Réal avec le méchant renard, le pêcheur, la randonneuse et d’autres, ont permis de changer sa vision du monde.

Le décor imaginé par Véronique Bertrand était non seulement original mais aussi très pratique. Il servait à faire des ombres chinoises, des vidéos (réalisés par Frédéric St-Hilaire), à cacher les marionnettistes et était très joli sur scène.  S’ajoutait à cela l’éclairage de Cyril Bussy qui  suivait parfaitement le jeu des acteurs et mettait une belle ambiance.

Durant la représentation, il n’y avait pas beaucoup de musique (faite par Guillaume Arsenault) mais je trouve que cela mettait plus d’emphase sur les dialogues, ce qui est une très bonne chose.

L’excellent texte de Rébecca Déraspe faisait appel aux spectateurs de tout âge. L’humour était bien présent et adapté pour les jeunes spectateurs.  Ceux-ci ont aussi été très intrigués par les marionnettes produites par la conceptrice Stéphanie Cloutier.

D’ailleurs, j’ai aussi beaucoup apprécié que les marionnettistes : Juliane Desrosiers-Lavoie, Hubert Lemire et Maxime Mailloux étaient aussi les acteurs du spectacle. Cela ajoute un plus à la pièce.  Ce spectacle nous fait voyager à travers le Québec et nous  divertit. Les parents ont eux aussi apprécié ce spectacle, malgré quelques longueurs.

À la fin de son périple, le personnage de Réal de Montréal est très heureux de retrouver ses parents et il les apprécie à leur juste valeur. Ce petit enfant rebelle est maintenant heureux et voit le monde d’une toute autre façon. En somme, le Théâtre Bouches Décousues et le Théâtre de la Petite Marée ont créé un très beau et touchant spectacle.

Jeunes critiques culturels