Critique du spectacle « Le ciel des ours »

Critique du spectacle « Le ciel des ours »

Critique rédigée par Flavie Vézina

Le ciel de Ours est une production du TEATRO GIOCO VITA qui se passionne pour le théâtre d’ombres depuis les années 70 et qui a beaucoup de succès à travers le monde. Cette pièce est inspirée de l’œuvre d’Hemel voor Beer de Dolf Verroen et Wolf Erlbruch.

Un ours veut devenir Papa ours, mais il ne sait pas comment avoir un petit! Par la suite, un petit ourson dont le grand-père ours est décédé veut aller le rejoindre au ciel des ours, où tous les ours sont heureux. Ça fait beaucoup «d’ours» non? Les deux ours ont un point en commun : ils essaient de trouver la réponse à leurs questions existentielles en regardant le ciel.

Cette comédie est un chef d’œuvre qui a fait rire petits et grands. D’ailleurs, le metteur en scène, Fabrizio Montecchi, a su aborder des sujets plus lourds tels que la mort tout en douceur et sans choquer qui que ce soit. Les comédiens, Deniz Azhar Azari et Andrea Coppone, ont su manœuvrer le décor compliqué avec brio. Leur travail demandait beaucoup de précision pour réussir à créer des beaux effets d’ombrage et je leur lève donc mon chapeau. Ils manipulaient des « silhouettes » magnifiques créées par Federica Ferrari et Nicoletta Garioni sous les éclairages habiles  d’Anna Adorno.

Sur la musique d’Alessandro Nidi, les chorégraphies loufoques de Valério Longo étaient époustouflantes et exécutées par les comédiens qui nous faisaient rire de bon cœur. Ils nous faisaient complètement oublier que les accessoires se déplaçaient! Il n’y avait pas de temps morts et nous restions suspendus à la pièce du début à la fin.

Le seul petit bémol que j’ai trouvé à cette pièce c’est l’accent des acteurs. Étant italiens, ils avaient un accent très prononcé qui nous empêchait parfois de bien comprendre ce qu’ils disaient. Malgré cela, la grande majorité des enfants et adultes à qui j’ai parlé m’ont avoué avoir beaucoup aimé la pièce.

Pour résumer, les comédiens étaient excellents, mais tous ceux qui ont travaillé pour monter cette magnifique pièce l’étaient tout autant.

Jeunes critiques culturels