Critique du spectacle Ondin

Critique du spectacle Ondin

Cette critique a été écrite par Félix Poisson, jeune critique culturel de L’Arrière Scène, et publiée dans le journal L’Oeil Régional du 30 octobre 2013.


Bonjour, il me fait plaisir d’écrire la première critique des jeunes critiques culturels. Ce mois-ci le spectacle que nous sommes venus voir est Ondin, écrit et mis en scène par Sabrina Baran et produit par L’Illusion, Théâtre de marionnettes.

Ondin est l’histoire d’un petit garçon qui a toujours été intrigué par la mer. Le spectacle présente l’épopée d’Ondin dans la mer, où il va même se faire une amie!

La musique et les effets sonores de Maryse Poulin étaient magnifiques. Un parfait mélange de la musique jouée sur scène et des effets sonores des haut-parleurs. J’ai trouvé vraiment intéressant que des éléments du décor, comme le tambour, aient créé d’autres sortes de sons qui se mêlaient parfaitement au reste de la musique.

Les éclairages de Guy Simard créaient vraiment l’impression que nous étions sous l’eau avec Ondin. Une expérience que les enfants ont beaucoup appréciée.

Le jeu des marionnettistes (Sabrina Baran, Gabrielle Garant et Maryse Poulin) était très bien adapté au public cible, les 3-6 ans. Elles étaient enjouées et manipulaient très bien les marionnettes, ce qui permettait aux enfants de s’intéresser davantage au spectacle. Leur façon de manipuler les marionnettes poissons était bonne. Les enfants demandaient à leurs parents s’il s’agissait de vrais poissons.

Mais le point fort du spectacle était vraiment la scénographie et les costumes de Josée Bergeron-Proulx, de même que les marionnettes de Josée Bergeron-Proulx et d’Isabelle Chrétien. Le décor était magnifique. Il était très bien fait et était très impressionnant. Par exemple au début du spectacle l’eau était représentée par une grande robe et une toile au sol. Quand Ondin sautait dans l’eau, la robe et la toile se levaient et avec les éclairages l’immersion sous-marine était superbe. Les marionnettes ont probablement été faites avec beaucoup d’amour et cela paraissait. Les poissons étaient si beaux que les enfants croyaient qu’ils étaient réels.

Le seul petit point faible du spectacle était le texte, le spectacle commençait avec une belle description de la situation et ensuite il y a eu de trop longs silences. Les spectateurs attendaient la suite de l’histoire, mais elle n’arrivait jamais.  De plus,  j’aurais aimé entendre les deux marionnettes parler. Cela aurait peut-être rendu l’histoire un peu plus intéressante.

Malgré ce point faible j’ai beaucoup aimé le spectacle, et les jeunes spectateurs aussi!

Félix Poisson, 15 ans

Jeunes critiques culturels