Critique du spectacle Critique Devant moi le ciel

Critique du spectacle Critique Devant moi le ciel

Cette critique a été écrite par Anabel Lestage, jeune critique culturel de L’Arrière Scène et, publiée dans le journal L’Oeil Régional du 23 avril 2014.


Depuis le mois de septembre, moi et mes coéquipiers avons vu plusieurs spectacles, nous touchant les uns les autres à leur manière. Mais le spectacle Devant moi, le ciel  fut un des plus surprenants jusqu’à présent.

Ce spectacle de la production DynamO théâtre est l’histoire d’une jeune fille qui se retrouve dans un autre pays, tenant avec elle comme seul souvenir du passé, sa valise.

Elle fait la rencontre de nouvelles personnes,  incluant une fugueuse qui a fui de chez elle à cause d’un intenable climat familial.  La jeune fille tisse des liens avec cette dernière et se remémore de nombreux souvenirs concernant son départ.

Ce spectacle n’est pas comme les autres, il est muet donc n’a pas de parole et comporte de nombreuses  acrobaties époustouflantes se mêlant parfaitement à la mise en scène et au décor.

Celles-ci ont été réalisées dans le décor imaginé par le scénographe Pierre-Étienne Locas, qui a aussi aidé aux costumes et accessoires.  Le décor était simple et bien organisé. Il était composé d’un banc de parc où en arrière se trouvait un petit trampoline pour les acrobaties et il y avait un petit écran où on pouvait voir tout le long de la pièce des vidéos, réalisés par Michel-Antoine Castonguay, nous mettant dans le contexte du temps de l’histoire.

Les acteurs ne pouvant utiliser des mots pour exprimer leurs idées et leurs sentiments comptaient sur la musique qui venait jouer un rôle très important. Celle-ci, créée par Christian Légaré et J.S Bach, a très bien su transmettre les émotions des personnages.

La mise en scène de ce spectacle est d’Yves Simard qui fut aidé par Josée Fontaine-Rubi.  Elle fut très bien réussie ! Les lumières de Sylvain Letendre et le maquillage de Suzanne Trépanier ont ajouté un gros plus à la pièce.

Pour terminer, je trouve que cette pièce fut très bien réussie et qu’ils ont très bien su faire de ce spectacle muet, un spectacle touchant, qui laisse à réfléchir sur le monde.

Anabel Lestage, 14 ans

Jeunes critiques culturels