Duo pour ados

Duo pour ados

Nouvelles

Le Théâtre Le Clou, Abat-Jour Théâtre et L’Arrière Scène nous convient à leur semaine de spectacles pour adolescents au Centre culturel de Beloeil.

Appels entrant illimités de David Paquet, mis en scène par Benoît Vermeulen et produit par le Théâtre Le Clou, s’adresse aux plus de 14 ans. Trois colocataires, deux filles et un garçon, cherchent à prendre leur place dans une société où l’on se sent de plus en plus envahi par le monde extérieur. À partir de déguisements et de jeux, ils se questionnent sur ce que la société attend d’eux , assurance, force, individualisme. Ces trois mésadaptés magnifiques ont envie de prendre la parole, d’être remarqués et aimés. Ce qui ne se fait pas facilement, mais ils y parviendront. Ce spectacle nous arrive après avoir déjà tourné ici et ailleurs, et les critiques toutes plus élogieuses les unes que les autres nous donnent furieusement envie de le voir.

Tout ce que vous n’avez pas vu à la télé (10 ans +), texte et mise en scène de Simon Boulerice, production d’Abat jour Théâtre et de L’Arrière Scène, présente l’histoire de deux papas qui proposent à leurs jumeaux non identiques et adoptés de leur raconter leur aventure amoureuse, depuis les tout débuts jusqu’à ce jour. Une aventure pas banale. Une belle rencontre menant à leur amour inconditionnel de leurs deux enfants… quand même un peu trop rivés à la télé à leur goût. Moment de retour à la vie et à la réalité, sans télé, afin de raffermir des liens déjà tissés serrés. Aucune nostalgie, mais une histoire d’amour importante à raconter.

Ces spectacles proposés aux écoles sont également offerts à tarif réduit pour les groupes de 20 personnes ou plus. Appels entrants illimités est aussi présenté en soirée le lundi 21 mars à 19 h 30 au Centre culturel de Beloeil. Pour connaître les détails et disponibilités, communiquez avec L’Arrière Scène au 450 467-4504 poste 31. Pour plus d’informations, consultez le site Internet de L’Arrière Scène au www.arrierescene.qc.ca.

 

 

Louise Saint-Pierre

Collaboration spéciale

Rencontre philo-théâtre

Rencontre philo-théâtre

Nouvelles

Visionner la vidéo du projet philo-théâtre

De nombreux ateliers de médiation culturelle sont mis sur pied par L’Arrière Scène chaque année, entre autres les rencontres en classe avant et après spectacle et des rencontres avec les artistes. Cette année, une rencontre philo-théâtre a eu lieu avec les jeunes de l’école La Pommeraie, en collaboration avec la Commission scolaire des Patriotes.​  Merci à M. Alain Bonenfant, conseiller pédagogique en Éthique et culture religieuse à la CSP pour cette dynamique discussion philosophique entourant le spectacle « Conte de la neige  » du Théâtre des Confettis en collaboration avec le Théâtre Sortie de Secours.

D’autres projets similaires seront mis en place pour la saison 2016-2017 de L’Arrière Scène. Nous vous proposons d’autres pistes de réflexions sur les spectacles. Nous vous invitons à venir vivre une expérience unique, en prolongeant la sortie théâtrale jusque dans votre cours d’éthique et culture religieuse et votre cours de français.

Détails à venir lors du lancement scolaire le 25 avril 2016.

Attention on va décoller

Attention on va décoller

Nouvelles

Qui n’a jamais rêvé de voler? Pas le jouet de l’autre, bien sûr que non! Mais de s’envoler dans les airs et pas comme un avion, non, comme un bel oiseau libre.

C’est en grande partie l’histoire de Réal de Montréal qui nous fait découvrir le Québec à vol de goéland, une fille goéland. Voici comment, et je promets de ne dire que le strict nécessaire pour vous garder tout le bonheur de la découverte du spectacle.

D’abord, c’est la rencontre d’une compagnie de théâtre de Montréal (le Théâtre Bouches Décousues) et d’une autre de Bonaventure en Gaspésie (le Théâtre de la Petite Marée). C’est peut-être pour ça qu’elles ont décidé de voler, parce que 863 kilomètres entre les deux, c’est pas mal long. Aussi parce qu’à dos d’oiseau, on voit défiler une bonne partie du Québec, si beau, si grand, si riche. Et il y a tant à voir et à conter.

Pour ça, elles ont relu une belle légende qui a plus de cent ans, une série d’aventures d’un petit garçon tannant qui s’envole sur le dos d’une oie garçon, un jars. C’est un roman suédois célèbre dont Rébecca Déraspe s’est librement inspirée pour écrire Le Merveilleux Voyage de Réal de Montréal.

Réal, spécialiste des mauvais coups, sillonne les ruelles de son quartier montréalais. Un jour, il en fait un de trop à un lutin très puissant qui le rétrécit tant et tant que Réal en devient haut comme deux pommes. Et l’aventure commence alors quand une fille goéland, qui rêve de partir avec les outardes pour un grand voyage, le prend sur son dos.

Vous dévoiler tout ce qui va lui arriver serait d’une grande cruauté, mais sachez que ce ne sera pas un voyage de tout repos, oh non! Le spectacle Le merveilleux voyage de Réal de Montréal est destiné aux jeunes de 5 ans et plus; il est présenté au Centre culturel de Beloeil le dimanche 21 février 2016 à 15 h. Pour réserver vos billets, communiquez avec la billetterie du Centre culturel de Beloeil au 450 464-4772. Pour plus d’informations, consultez le site Internet de L’Arrière Scène au www.arrierescene.qc.ca.

 

Louise Saint-Pierre, Collaboration spéciale

La Nuit de la patate

La Nuit de la patate

Nouvelles

Après nous avoir présenté Le Temps des muffins l’an dernier, Joël da Silva nous invite à savourer son nouveau spectacle, La Nuit de la patate, au Centre culturel de Beloeil.

Qu’est-ce que peut bien être cette nuit de la patate? La nuit où on la sème, où on la récolte, où on la cuisine? Ou bien est-ce que ce serait la nuit où on en parle, où on la mange? Et pourquoi donc la nuit? Est-elle meilleure, plus tendre, plus facile à découper quand le soleil s’est couché? Ou alors a-t-on affaire à des insomniaques, des somnambules, des noctambules?

Et qui vivra cette aventure sous les étoiles? Un agriculteur peut-être. Ou un cuisinier. Un campeur ou tiens, pourquoi pas un magicien ou un… qui enfin? Car ce sera un monsieur, à coup sûr, avec Joël da Silva qui adore nous conter ses histoires si drôles et si belles. Encore mieux, il sera accompagné de Francis Colpron de l’ensemble Les Boréades et ils nous feront voyager du réel à l’imaginaire.

Ils nous conteront l’histoire d’un auteur venu passer l’été sur le bord d’un lac, qui désire tout à coup à minuit,- et ça presse, manger une frite. On dit que c’est la meilleure du coin. Et c’est au Roi de la Patate que ça se passe. Qu’arrivera-t-il? On n’en sait rien, mais là, tout de suite, à force d’en parler, ça donne très envie de manger une frite et vite. Mais attention, après avoir vu La Nuit de la Patate, ce sera encore meilleur. Parce que la fiction viendra ajouter un doré délicat à la friture.

La Nuit de la patate, au Centre culturel de Beloeil le dimanche 17 janvier 2016 affiche déjà complet. Hâtez-vous, il reste cependant quelques billets en février pour le spectacle Le merveilleux voyage de Réal de Montréal (5 à 10 ans). Pour réserver vos billets, communiquez avec la billetterie du Centre culturel de Beloeil au 450 464-4772. Pour plus d’informations, consultez le site Internet de L’Arrière Scène au www.arrierescene.qc.ca.

 

Louise Saint-Pierre, collaboration spéciale

Pour bien voyager

Pour bien voyager

Nouvelles

Qu’ont en commun deux jeunes sœurs, un garçon et un vieux monsieur? Rien si ce n’est le lieu où ils se trouvent.

Or, ils se trouvent tous les quatre dans une ville d’Europe de l’Est. Les deux sœurs habitent cette cité en partie détruite par la guerre; elles parlent le serbo-croate et, grâce à leur père, elles parlent également le français . Le garçon est franco-ontarien, le vieux monsieur vient d’Italie.

Tout commence au moment où le jeune voyageur Marco, dix ans, a perdu ses parents dans cet endroit inconnu. Il rencontre alors Rose, douze ans et Sarah, huit ans, seules au monde depuis la mort de leurs parents. Elles lui volent son passeport et son appareil photo. Elles doivent bien survivre comme elles peuvent… Arrive ensuite Angelo, vieil Italien solitaire, dépenaillé, au cœur vaste comme le monde, qui ne vit que pour aider.

Mais est-ce qu’on parle à un vieux monsieur étranger? Ne faut-il pas se méfier? Attendre ses parents? Mais ils ne sont pas là et Marco doit bien faire confiance à quelqu’un pour s’en sortir, trouver le chemin de l’hôtel. Car ce ne sont pas les sœurs qui vont lui donner un coup de main, elles ont même déchiré sa carte géographique. Que va-t-il faire ? Et comment récupérera-t-il son passeport? Il se fiche pas mal de son appareil photo pour le moment.

Vous découvrirez la suite sur scène, présentée par le Théâtre de la Vieille 17, une compagnie franco-ontarienne de grande qualité qui œuvre pour les jeunes et les plus vieux. Le spectacle s’intitule Petites Bûches, écrit par Jean-Philippe Lehoux, mis en scène par Joël Beddows, au Centre culturel de Beloeil le dimanche 13 décembre 2015 à 15 h. Une belle sortie pour les familles et leurs jeunes de huit à douze ans, à moindre coût, puisque L’Arrière Scène offre deux billets pour le prix d’un. Pour réserver vos billets, communiquez avec la billetterie du Centre culturel de Beloeil au 450 464-4772. Pour plus d’informations, consultez le site Internet de L’Arrière Scène au www.arrierescene.qc.ca.

 

Louise Saint-Pierre, collaboration spéciale

Conte de la neige pour l’hiver qui s’en vient

Conte de la neige pour l’hiver qui s’en vient

Nouvelles

Philippe Soldevila, auteur et metteur en scène de Conte de la neige, nous propose une histoire d’immigration, proche parente de la sienne.

Né ici de parents espagnols, Octavio a du mal à comprendre la place qu’il occupe à Québec, à l’école et dans sa famille. Ses parents viennent du soleil, de la Catalogne au tempérament fort et fier qui nous a donné Gaudi, Picasso, Dali… Alors que, lui, il aimerait tellement mieux s’appeler Louis Gagnon et aller patiner dans le froid ; ses camarades l’accepteraient plus facilement.

Et, il se sent bien seul. Son père, Joan, est un écrivain qui écrit beaucoup, longtemps, tout le temps. Sa mère est partie en Espagne prendre soin de son père malade. Heureusement pour Octavio, Neus, sa grand-mère paternelle, est là pour tisser les liens indispensables au bien-être de son petit-fils.

Naître en Espagne et naître au Québec, ça n’est pas pareil. Les racines, la culture, l’art de vivre ne sont pas les mêmes. Et naître au Québec de parents espagnols, ça complique davantage les choses. C’est pourquoi, il est essentiel de connaître tout son bagage, le sien, celui de ses parents, celui de ses camarades afin de pouvoir se nommer avec fierté. La fierté du métissage des beautés d’ici et d’ailleurs et de la richesse que cela apporte. Ce qui ne se fait pas sans travailler fort, avec courage et détermination.

Une création du Théâtre des Confettis en collaboration avec le Théâtre Sortie de Secours. Une belle sortie pour les familles et leurs jeunes de huit à douze ans, à moindre coût, puisque L’Arrière Scène offre deux billets pour le prix d’un. Pour réserver vos billets, communiquez avec la billetterie du Centre culturel de Beloeil au 450 464-4772. Pour plus d’informations, consultez le site Internet de L’Arrière Scène au www.arrierescene.qc.ca.

 

 

Louise Saint-Pierre, Collaboration spéciale

Critique du spectacle Toi du monde

Critique du spectacle Toi du monde

Nouvelles

Toi du monde est une pièce ayant pour but de montrer aux jeunes enfants que tout le monde peut passer par-dessus les difficultés dans la vie.

Serge Boulier, l’acteur principal, se sert de plusieurs marionnettes pour créer un petit village sur la scène. Il raconte l’histoire de la vie de tous ses petits personnages pour remonter le moral de son amie, Elle. Serge Boulier est également metteur en scène et auteur du spectacle. Toi du monde s’adressait aux jeunes d’environ 3 ou 4 ans et ce n’était pas une tâche facile de les garder attentifs à ce qui se passait sur la scène. Mais M. Boulier s’est très bien débrouillé en les faisant rire et en restant énergique dans son interprétation.

De la belle musique habitait les moments de silence et Serge Boulier avait un excellent synchronisme avec le musicien Rémi Le Bian. Ça lui permettait de créer quelques effets que les enfants et les parents ont appréciés. Le décor et les marionnettes étaient confectionnés de manière à ce que Serge puisse déployer des ponts entre les maisons, ouvrir des fenêtres, accrocher des marionnettes un peu partout et ouvrir des lumières à l’intérieur des petits bâtiments. Il avait un très bon contrôle des marionnettes et du décor.

Malheureusement, je reste sous l’impression que les enfants n’ont pas tout compris de la pièce. Particulièrement certains sous-entendus dans le texte. J’ai également entendu dire que certains jeunes commençaient à trouver la pièce longue et avaient hâte qu’elle finisse. Cependant on entendait souvent rigoler le public, grâce à l’interprétation de l’acteur tout au long de la pièce. Pour ma part, j’ai bien aimé Toi du monde et je soupçonne que les parents ne se sont pas ennuyés, même si c’était un spectacle pour les tout-petits.

 

Flavie Vézina, 14 ans, Jeune critique de L’Arrière Scène

 

Pour voir la critique publiée dans le journal L’Oeil Régional, cliquez ici

La dernière création de L’Arrière Scène  récompensée

La dernière création de L’Arrière Scène récompensée

Nouvelles

Le 25 octobre dernier, L’Arrière Scène décernait le prix du public et des Jeunes critiques culturels pour la programmation 2014-2015. C’est avec fierté que Serge Marois, directeur artistique de L’Arrière Scène et fondateur de la compagnie, s’est vu attribuer le grand prix des Jeunes critiques culturels et celui du public pour sa dernière création Tu dois avoir si froid de l’auteur Simon Boulerice.  Cette remise de prix venait aussi souligner officiellement le début de la 39e saison de la compagnie.

À la fin de chaque saison, le prix du public est attribué au spectacle qui reçoit le plus grand nombre de votes de la part des spectateurs. Comme le dit Serge Marois, metteur en scène du spectacle Tu dois avoir si froid : « C’est important que notre travail soit reconnu par notre milieu parce que c’est le premier public à qui nous offrons nos créations. C’est aussi celui avec lequel nous tissons des liens privilégiés depuis bientôt 40 ans. » En ce qui concerne le grand prix des Jeunes critiques culturels, L’Arrière Scène ne l’avait pas remporté depuis la création du spectacle Les Mains dans la gravelle en 2010-2011.

Les Jeunes critiques culturels décernent leur prix au spectacle auquel ils ont accordé le plus grand nombre de mentions. Tu dois avoir si froid a récolté les éloges pour l’interprétation, la mise en scène et le texte. La comédienne Marie Bernier, qui incarne le personnage de Morgane dans le spectacle de L’Arrière Scène, est montée sur la scène du Centre culturel de Beloeil dimanche dernier pour recevoir le prix des Jeunes critiques culturels 2014-2015.

Pour une 39e saison consécutive, L’Arrière Scène Centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse en Montérégie, reprend ses activités. Lors de la saison 2015-2016 la compagnie présente 9 spectacles jeune public pour les 2 à 17 ans au Centre culturel de Beloeil. Pour plus d’informations à propos de la programmation, consultez le site Internet au www.arrierescene.qc.ca.