Critique du spectacle « Déjà au début »

Critique du spectacle « Déjà au début »

Jeunes critiques culturels

Critique rédigée par Clémentine Boisvert

Je suis impressionnée par cette pièce tout en images et en sons. L’actrice qui jouait le rôle d’aventurière au milieu de ce décor imaginatif se nomme Liliane Boucher. Ce spectacle solo à été réalisé par Jean-François Guilbault. Un grand bravo à ces deux jeunes gens et à la compagnie Samsara Théâtre pour cet exploit!

Bien sûr, il n’y a pas seulement deux personnes qui ont travaillé pour ce spectacle. Sans l’éclairage sublime, le spectacle ne serait plus le même. Un gros merci à Cédric Delorme-Bouchard pour cet éclairage magnifique et précis.

Le décor était fort original et j’ai adoré devoir passer par le petit chemin en arrière pour voir les animaux aquatiques (pas des vrais bien sûr!). C’était, certes, très créatif d’avoir pensé à cette idée géniale.

Aussi, j’ai apprécié que le décor (qui était fait de tuyaux de carton qui variaient en grandeur et en épaisseur) pouvait se démonter. J’explique: à un moment dans la pièce, l’actrice déplace un tuyau qui émet des sons du monde extérieur. Ici, c’était le son de l’eau. Elle a soulevé le tuyau, l’a placé sur le dessus d’un autre et a sorti un grand drap qui représentait l’eau. À l’aide d’une projection, nous eûmes immédiatement l’impression d’être sous la mer. J’ai adoré ce moment. Cassandre Chatonnier a fait du beau travail!

Cette pièce est parfaite pour alimenter l’imagination de votre enfant parce que la pièce est comme une chorégraphie. Tout au long je n’ai entendu aucun mot, seulement des petits sons de surprise, des petits cris, ou des bâillements. Ce spectacle était tout en images et en sons. C’était différent et très apprécié par les enfants. Ils écoutaient religieusement, avec attention et respect, tout au long de la pièce.

En parlant d’écoute, la musique avait un effet réconfortant et en même temps, elle nous poussait à être attentifs. J’ai eu un coup de foudre au moment où l’actrice avait une baguette dans les mains et  jouait de la musique avec les morceaux circulaires de carton. Chaque morceau représentait un son, et à la fin de cette scène, tous les sons formaient une musique. C’était un moment magique pour les jeunes enfants, mais j’avoue que ce l’était aussi un peu pour nous les grands, surtout grâce à la parfaite synchronisation de toutes les techniques utilisées.

À la fin du spectacle, il y a eu un moment plutôt émouvant où le personnage sort à l’arrière du décor.  Les lumières s’allument sur elle tandis qu’elle salue tout le monde. Ce moment représentait pour moi qu’elle était enfin prête pour partir vers le vrai monde, même si elle tenait à cet endroit mystérieux. Quand la pièce fût terminée, j’ai aimé que l’actrice entre en contact avec les jeunes enfants en les laissant émettre des cris d’animaux dans des mini rouleaux de carton qu’elle avait utilisés plus tôt dans ce spectacle multimédia.

Bravo à tout le monde, ce spectacle était merveilleux!

Les Jeunes critiques culturels 2017-2018

Les Jeunes critiques culturels 2017-2018

Jeunes critiques culturels

Les Jeunes critiques culturels 2017-2018 : Marilou Garand, Clémentine Boisvert, Lucie-Maud Pelletier, Saël Imbault, Léa Massé et Coralie Caron.

Les Jeunes critiques de L’Arrière Scène assistent à tous les spectacles de la saison. Ils publient chaque mois dans L’Oeil Régional et sur les ondes de TVR9 Beloeil leur appréciation des spectacles de la programmation de théâtre jeune public au Centre culturel de Beloeil.

Critique du spectacle « Ogo »

Critique du spectacle « Ogo »

Jeunes critiques culturels

Critique rédigée par Marylou Kingsbury

Ogo est une magnifique pièce du Théâtre des petites âmes. Ce spectacle est très divertissant pour les petits comme pour les plus grands, car on y interagit avec les plus jeunes.

Dans la pièce, trois personnes sont invitées à un voyage par le fameux Ogo. Les trois qui ne se connaissent pas vont alors attendre ensemble l’arrivée d’Ogo. Ils vont jouer de la musique, faire de nouvelles rencontres et bien sûr, s’amuser pour passer le temps. Les trois vont rencontrer Ogo mais seulement en étant seul. À la fin de ces rencontres, ils reçoivent chacun une petite boîte qu’ils vont ouvrir à la toute fin. Finalement, la boîte leur apprend que le but du voyage  était de rencontrer de nouveaux amis et de s’amuser.

Ogo est interprétée par trois incroyables comédiens : Patrick Beauchemin, Stéphane Heine et Isabelle Payant. En plus d’interpréter un personnage et de manipuler les marionnettes, ils ont joué de la musique et chanté. Des artistes aux talents multiples! L’idée originale vient d’Isabelle Payant. Les deux autres comédiens ont collaboré, ainsi qu’Anne Brulotte-Légaré.

La pièce a été un énorme succès. Les petits l’ont beaucoup appréciée. Dès l’entrée en salle, on entre dans l’ambiance, puisque l’on monte sur la scène pour pouvoir aller s’asseoir. Pour se rendre, il faut passer à travers une ouverture dans les rideaux, ce qui donne l’impression d’entrer dans un autre monde.

Ils n’y a pas que les plus jeunes qui ont aimé la pièce, les adultes aussi, car voir ses enfants réagir, rigoler et participer est une expérience plutôt divertissante.

Bref, Ogo est une pièce incroyable tout comme les artistes ayant participé à sa création.

Critique du spectacle « Lettre pour Éléna »

Critique du spectacle « Lettre pour Éléna »

Jeunes critiques culturels

Critique rédigée par Maude Vincent

 

Lettre pour Éléna est une coproduction du Petit théâtre de Sherbrooke et la [ Parenthèse ] qui nous montre l’art de la danse dans un contexte merveilleux.

Dans cette pièce, les acteurs Marion Baudinaud, Alex-Anne Boucher et Nina-Morgane interprètent trois jeunes filles Frank, Lucie et Aïsha qui s’amusent ensemble à regarder les lettres qu’elles ont reçues de plusieurs personnes. Mais s’apercevant avoir perdu celle reçue de leur meilleure amie Éléna, elles feront tout leur possible pour la retrouver, certaines qu’elle n’est pas très loin.

Cette pièce écrite par Érika Tremblay-Roy et mise en scène par Christophe Garcia et Érika Tremblay-Roy est captivante du début à la fin. Les chorégraphies créées par Christophe Garcia sont MAGNIFIQUES !!

Leurs mouvements sont exécutés parfaitement et nous transportaient dans l’émotion désirée. La musique faite par Ariane Bisson Mcleron, d’après l’œuvre de Franz Schubert, est en parfaite cohérence avec les scènes, par exemple lorsqu’il y a de l’orage, on entend à travers la musique des bruits de tonnerre qui nous mettent dans l’ambiance et rendent la pièce plus vivante et amusante. L’éclairage animé par Andréanne Deschênes est bien choisi pour chaque évènement qui se déroule. J’ai trouvé que les costumes réalisés par Pascal Guéné sont très légers ce qui, selon moi, est idéal pour ce style de pièce.

Cette pièce m’a beaucoup touchée. J’ai eu vraiment l’impression que tout cela était réel. Les actrices font un boulot incroyable ainsi que tous ceux qui  ont participé de près ou de loin à cette pièce. En somme, cette pièce est une vraie réussite et m’a fait découvrir une sorte de théâtre que je ne connaissais pas et j’ai adoré.

Là où on grandit

Là où on grandit

Nouvelles
Louise Saint-Pierre, collaboration spéciale

Avons-nous des souvenirs de ce tout premier lieu de croissance, le ventre de notre mère? Certains disent que oui, la plupart d’entre nous n’en avons pas. Mais les tout-petits, de trois à cinq ans… peut-être ont-ils encore de fortes sensations qui ne demandent qu’à être ravivées. Peut-être.

C’est ce que leur propose Samsara Théâtre, en coproduction avec Art Partage. À partir d’images, de sons, de musiques, d’éclairages, les auteurs Jean-François Guilbault et Liliane Boucher ont cherché à évoquer cette demeure enveloppante et sécurisante qui serait, pour plusieurs, ce qui se rapprocherait le plus du Paradis terrestre.

À l’écoute de leur petite fille et d’autres enfants, les concepteurs du spectacle ont donc créé une ambiance feutrée qui nous ramène à cette création essentielle de la vie, ce séjour plein de merveilles dans le ventre de notre mère, alors que tout nous arrive filtré par le liquide amniotique, la chaleur et le corps de notre maman.

Ainsi, quand tout va bien, parviennent à l’enfant à naître des sensations, des impressions voire des émotions si agréables que nous cherchons sans doute à les retrouver encore et encore quand nous arrivons au monde et grandissons.

La représentation familiale du spectacle Déjà au début affiche complet. Pour en savoir plus à propos de la programmation 2017-2018 de L’Arrière Scène, consultez le www.arrierescene.qc.ca

Recrutement de bénévoles à L’Arrière Scène

Recrutement de bénévoles à L’Arrière Scène

Nouvelles

Vous aimez les enfants et êtes passionnés de culture et de théâtre ? Faites partie de l’équipe des bénévoles Passeurs de L’Arrière Scène. Diverses types d’actions s’offrent à vous selon vos aptitudes et intérêts : assistance et accueil des élèves durant les spectacles, projets créatifs, travail administratif et plus encore! Les besoins de L’Arrière Scène sont variés et peuvent répondre à plusieurs types d’engagement. Des formations ponctuelles en théâtre jeune public et en médiation culturelle sont aussi offertes aux bénévoles qui désirent y participer.

Pour informations communiquez avec Eveline Payette au 450 467-4504 poste 31 ou e.payette@arrierescene.qc.ca

La P’tite Troupe : un pour tous et tous pour un

La P’tite Troupe : un pour tous et tous pour un

Nouvelles
Louise Saint-Pierre, collaboration spéciale

L’Arrière Scène et Anne Bryan poursuivent l’aventure de donner le goût du théâtre, en tant qu’outil de développement,  à deux groupes de jeunes, année après année. Et ça marche très fort.

La P’tite troupe, avec ses jeunes de 8-12 ans et 13-17ans,  nous propose deux spectacles, comme à chaque année, au Centre Culturel. Deux adaptations, très très libres et très éclatées de Blanche Neige pour les plus jeunes et d’Alice au pays des merveilles pour les plus vieux.  Deux spectacles qui seront le résultat de nombreuses heures de travail et de plaisir.

Anne Bryan qui s’occupe des deux groupes depuis de nombreuses années, ne se départit jamais de sa passion pour la scène et les jeunes. Pour elle, le but premier de cette découverte de la scène est d’apprendre un travail collectif, le théâtre ne pouvant réussir que si tout le monde met l’épaule à la roue dans la même direction.

En première partie de saison, jusqu’aux fêtes, les jeunes s’initient au théâtre, aux nécessités de la scène et à ses innombrables techniques, s’ouvrent, s’épanouissent, se disciplinent. Durant une heure et demie pour les plus jeunes, deux heures, pour les plus vieux, tous les samedis. Après les fêtes, le travail sur les spectacles commence. On choisit un texte, on improvise, on y ajoute des extraits de grands classiques parfois, on élabore ensemble, selon les besoins de chacun et du groupe. Car individu et groupe sont intimement liés. Les plus forts aident les plus faibles, les plus grands, les plus petits, afin de souder la troupe en vraie belle gang.

Plusieurs jeunes vivent cette expérience durant des années. Ce n’est pas gratuit, mais aux rencontres du samedi s’ajoutent deux billets pour la représentation familiale de tous les spectacles présentés par L’Arrière Scène au Centre Culturel. Des jeunes sont choisis pour faire la critique de chacune des pièces, que vous pouvez lire dans L’œil régional et regarder sur TVR9.

Blanche Neige et les sept Squeegees, des plus jeunes, sera présenté le samedi 27 mai à 15 h et Au-delà du Miroir, des plus vieux, le dimanche 28 mai à 15 h également. Mises en scène d’Anne Bryan, productions de L’Arrière Scène, au Centre Culturel de Beloeil. Pour réserver vos billets pour le spectacle, 450 464-4772.

 

 

Exposition de photos : 40 ans d’histoire…L’Arrière Scène

Exposition de photos : 40 ans d’histoire…L’Arrière Scène

Nouvelles

Du 15 mars au 12 juin prochain, L’Arrière Scène, centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse en Montérégie, vous propose de revivre ses 40 ans d’histoire à travers une exposition de photos, au Parc des Patriotes de Beloeil. Appréciez les créations théâtrales produites depuis 1976 grâce à près d’une centaine de clichés!

L’exposition vous permettra d’entrer dans les différents univers que l’auteur, metteur en scène et directeur artistique Serge Marois a su créer au fil des 29 spectacles qui ont jalonné les 40 années d’existence de L’Arrière Scène. Découvrez ou redécouvrez les personnages et les décors qui ont captivé les jeunes depuis les tout premiers débuts. Mon ami s’appelle Traguille, Je suis un ours, Monsieur Léon, Pacamambo, La robe de ma mère, Tu dois avoir si froid, ne sont que quelques exemples de toutes les œuvres exposées.

À travers chacune des images, vous pourrez apprécier le goût de l’art et de l’imaginaire que transmet L’Arrière Scène à la jeune génération. Apprenez-en davantage sur cette compagnie de chez nous et découvrez à travers elle l’évolution du théâtre jeune public.

40 ans…

La saison 2016-2017 marque les 40 ans de L’Arrière Scène, centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse en Montérégie. Depuis quatre décennies, la compagnie se consacre à la création de spectacles, l’accueil de compagnies de théâtre, l’éducation artistique et la formation théâtrale des jeunes de la région. L’Arrière Scène a su tracer sa voie en misant sur l’intelligence des jeunes dans le respect de leur droit à une culture de qualité. Le 40e anniversaire sera célébré lors d’un événement-bénéfice le 7 juin prochain, réservez vite vos billets!

L’exposition extérieure 40 ans d’histoire…L’Arrière Scène sera présentée gratuitement jusqu’au 12 juin 2017, au Parc des Patriotes à Beloeil, situé sur la rue Richelieu, à l’arrière de l’hôtel de ville. Cette exposition est rendue possible grâce à l’appui financier de la Ville de Beloeil et l’implication d’Invitations Beloeil.

Critique du spectacle « Rosépine »

Critique du spectacle « Rosépine »

Jeunes critiques culturels

Critique rédigée par Marylou Kingsbury

Rosépine est une production du Théâtre Les Amis de Chiffon qui cherche à faire découvrir le monde de la marionnette aux plus jeunes spectateurs.

Dans la pièce, une jeune fille de six ans souhaite réconforter les gens de son pays après le passage d’un tsunami. Lorsqu’elle dort, elle entend des pleurs au loin. Elle se demande d’où ceux-ci viennent, alors elle part à leur recherche. Durant son aventure, elle va faire toutes sortes de rencontres et faire du mieux qu’elle peut pour réconforter les gens sur son passage.

Rosépine est une magnifique pièce de Daniel Danis, mise en scène par Marthe Adam. Le texte parle de belles valeurs comme l’entraide et l’amitié. Il permet aussi aux jeunes de se conscientiser sur les enjeux environnementaux.

Le décor de Marcel Mercier était tout à fait ingénieux! Il a simplement créé une sorte de deuxième scène plus haute et à l’intérieur de la première.  Des valises contiennent tous les décors et les accessoires.

La musique de Guillaume Thibert nous transporte vraiment dans l’univers de l’Asie et va parfaitement avec l’action du spectacle.

Les comédiens Dany Lefrançois, Patrick Simard et Caroline Tremblay sont incroyables. Ils jouent tous plus d’un personnage mais leur voix ne le laisse pas paraitre. Lorsqu’ils manipulent les splendides marionnettes de  Christine Plouffe, ils usent d’une voix différente qui ne porte pas à confusion. Les comédiens exécutent également les chorégraphies de Marie-Josée Paradis avec brio ce qui nous a totalement époustouflés.

La pièce a été beaucoup appréciée par les petits comme les grands et nous a fait rire et sourire. Tout le long de la pièce, nous étions curieux de savoir d’où venaient les mystérieux pleurs. Bref, toute l’équipe a su créer une magnifique ambiance et elle nous a livré une pièce que l’on n’oubliera pas de sitôt!