Jean-François Guilbault – Directeur artistique

Diplômé en Interprétation théâtrale de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2008, Jean-François Guilbault a interprété plusieurs rôles pour le jeune public, entre autres chez DynamO Théâtre et Samsara Théâtre, qu’il a cofondé avec Liliane Boucher. Récipiendaire de plusieurs prix dont ceux de Louise-LaHaye et Marcel-Dubé pour l’excellence du texte dramatique de la pièce Noyade(S) écrite avec Andréanne Joubert, il est également titulaire d’une maitrise en théâtre de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM depuis septembre 2020.

« La création, diffusion et médiation théâtrale pour les jeunes publics marquent mon parcours depuis plus de douze ans. L’Arrière Scène, faut-il le rappeler, est le seul organisme au Québec à agir à la fois à titre de producteur et de diffuseur spécialisé en directions des jeunes publics. Cette unicité en fait le parfait véhicule pour continuer à grandir avec ces publics de la maternelle jusqu’au secondaire. Ce double mandat, jumelé au partage de la direction générale, représente un défi colossal que j’apprivoise déjà depuis deux saisons. Or, la période actuelle appelle à revoir nos façons de faire, à imaginer nos relations avec les publics par différentes avenues, ainsi qu’à adapter nos impulsions créatrices. C’est donc un pied dans l’avenir et un autre dans le legs des pionniers du théâtre jeune public québécois, comme le grand Serge Marois, que je prévois piloter ce grand navire. » explique le nouveau directeur artistique.

Serge Marois – Artiste associé

Quant à Serge Marois, grand pionnier du milieu théâtral jeune public, il poursuit son implication au sein de l’organisme en tant qu’artiste associé et président par intérim du conseil d’administration.

« Après plus de 40 ans, je quitte la direction de L’Arrière Scène avec le sentiment du travail accompli, celui d’avoir contribué à l’émergence et à la consolidation d’un art à part entière pour le jeune public. Je passe maintenant le flambeau à une nouvelle génération qui a toute ma confiance pour la suite des choses. En tant qu’artiste associé et président par intérim du Conseil d’administration, je continuerai à participer aux destinées de la compagnie, entre autres à deux projets qui me tiennent particulièrement à cœur : celui de la construction d’un centre de création et de diffusion jeune public au Centre Culturel de Beloeil, ainsi qu’à la création de Ma sœur, troisième volet de ma Trilogie familiale, » souligne Serge Marois.