Critique du spectacle Trois pas dehors

Critique du spectacle Trois pas dehors

Nouvelles

Cette critique a été écrite par Eugénie Gaultier, jeune critique culturel de L’Arrière Scène et, publiée dans le journal L’Oeil Régional du 4 juin 2014.


Aujourd’hui,  François Gérard  nous présente une pièce fantasmagorique qui ne manque pas de surprises.

Le texte de François Chanal n’a pas du tout déçu son public. En effet, tout au long du spectacle, les rires des enfants ont paru sans fin.

Dès l’entrée en salle, on est intrigué par le décor conçu par François Gérard, qui étonne à la fois par son côté étrange et sa beauté inspirée d’un drôle d’imaginaire.  Peu à peu, le décor se déploie durant l’histoire et parvient même à en devenir un personnage.  En arrière-plan, Christophe Durieux a  créé avec les projections un environnement fantastique très réussi. La musique  de Stéphane Butruille s’intègre harmonieusement au reste de l’environnement du spectacle.

Trois pas dehors est l’histoire de deux jumeaux; l’un d’eux est terrifié à l’idée d’être seul. Il reste dans sa demeure et refuse de sortir. Il préfère imaginer à quoi ressemble l’extérieur plutôt que de s’y retrouver. L’autre, quant à lui, veut explorer le monde environnant. L’histoire débute lorsque l’aventurier des deux décide de sortir malgré les recommandations de son frère. Pour la première  fois, il met le pied dehors. Il découvre plein d’objets du quotidien, de l’eau, un miroir et bien d’autres articles qui le comblent de bonheur. Il n’a jamais rien vu de tel.  Et puisque son frère préfère l’imaginer, il entreprend de lui décrire toutes les merveilles qui l’entourent.

Après quelques cabrioles, il rencontre une fille tout aussi intrépide que lui. Ils deviennent de bons amis. Elle lui fait découvrir un nouveau monde, à l’aide de mouvements gracieux, parfois acrobatiques. Après avoir entendu la voix de son frère jumeau, elle désire le rencontrer, mais leur premier rendez-vous s’avère difficile pour le casanier qui n’est pas habitué aux surprises. Peu à peu le temps fait son œuvre et le petit sédentaire cède à la tentation. Il décide de mettre, à son tour, le pied dehors.

Les acteurs, Simon Dusart, Célia Guibbert et Nicolas Madrecki, ont joué de façon remarquable pour notre grand plaisir et ont réussi à égayer toute la salle.

Selon moi, cette pièce répond à nos attentes et s’avère un bon divertissement. Le jeune public a été tenu en haleine du début à la fin.  Trois pas dehors nous fait connaître un nouvel univers rempli de surprises et d’anecdotes succulentes.

Eugénie Gaultier, 14 ans